Slam vs Slam

Alors que je regardais le Transporteur (excellent, il s’arrete dans ma rue au début du film !), Laure me dit « slam sur France 3″… Je mets la 3, et j’assiste à la fin de l’émission… Dommage que je n’ai pas suivi depuis le début, car ça semblait cocasse…
Edit: Voici une page où vous pourrez voir l’émission, vers le milieu de la vidéo.
Il faut savoir qu’il existe, en France du moins, 2 écoles dans le Slam…
La première, celle qui reprend les fondements originels du slam, est régie par une fédération, la FFDSP, Fédération Française De Slam Poésie. Cette fédération regroupe les slammeurs qui s’adonnent à ce mouvement, en suivant les règles le régissant.
– Pas plus de 3 minutes
– Pas de musique
– Pas d’accessoires
– 1 verre offert pour 1 poème dit
– 1 poème par passage, chacun son tour
Cela se pratique généralement dans des bars conviviaux, genre café famillial, une fois par mois, et regroupe divers poètes, du plus jeune au plus vieux (dans « ma » scène slam, je suis le plus jeune, 23 ans -à mes débuts- et le plus agé doit tapper dans les 70 je pense…) où chacun est libre de dire ce qu’il veut, comme il le veut.
La seconde « école » est la résultante d’une médiatisation de ce mouvement par le biais de Grand Corps Malade.
Cela s’apelle du Slam, car cela reste de la poésie, parlée, mais le rajout de musique et le non respect des 3 minutes font que les puristes le méprise…
Perso, une fois de plus, je suis NiPourNiContre, mais je trouve triste l’attitude des « slammeurs puristes » à la fin de cette émission…
Je sais plus si c’est Lao Tzeu qui disait « Celui qui crie est celui qui sait qu’il a tord », ou un truc du genre…
Dommage que ce poète se soit emballé sur le plateau, et j’applaudit le sang froid, le calme, et le sourire fière qu’arborait Fabien devant cet homme qui n’arrivait pas à rester calme…

Dommage…

Vraiment dommage que cela ai évolué ainsi…

Pour évoluer dans les 2 milieux, je sais qu’il n’est pas évident de plaire à tout le monde, « à chacun son délire » j’aurais tendance à dire… Peut être que le terme Slam a perdu de son sens profond, peut etre que Rap et Chanson Francaise s’est un peu trop « incrusté » dans le purisme poétique que prone le slam… Va savoir…

Est-on slammeur parce qu’on écrit une poésie ? Si on y rajoute de la musique, n’en sommes nous pas moins poètes ? Peut être devrait on arreter de se demander qui a tord ou qui a raison, et de tolérer…
Ou rendons au « slam » son « puritanisme » et baptisons le « slam musical » autrement…

« slam » = claquement… mais claquement se dit aussi « slap »

Pourquoi pas ? ^^

Catégories Non classé

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close