Etape n°7: Le mentor

La scène… Une drogue…
Bon, jusqu’à présent, c’était pas glorieux, car très jeune… Je savais pas où j’allais, ce que je foutais là, mais faire de la scène… C’était le pied !

Grace à ma webradio, j’ai fait la découverte d’un artiste qui marqua un (autre) tournant dans mon histoire… Le Petit Dernier.
C’est le jour de la sortie officielle de son album que je l’ai rencontré, lui et son manager, Laurent, alias Rutor.
Cette rencontre a été l’une des plus enrichissante de toute ma carrière.
J’ai tout découvert en passant du temps avec eux, en les rencontrant à maintes reprises…
Pour ceux qui ne le connaissent pas, Timike était le chanteur de Mister Gang (Tout le monde est là, je vois que l’tout monde est là, écoute ce style, roots reggae ragga), qui a participé à l’oeuvre des plus grands, comme Tryo (il a posé sa voix sur Récréation).
Nous l’avions fait venir, grâce à notre association d’organisation de concerts, DraguiLive (dont j’étais secrétaire, comme pour Numé@rt, que j’ai créé avec Sébastien et Gilles, devenu mon manager) et ils ont dormis à la maison… Une pure soirée… Où j’ai appris à Timike à faire One more Time de Britney Spears d’ailleurs 😀

C’est en le voyant sur scène que j’ai eu ma révélation: c’est ça que je veux faire !

Un spectacle, qui mèle chansons à textes, délires à la guitare, comédie, interactivité…
Mon mentor…
C’est en m’inspirant de lui que j’ai pu travailler mon set et vraiment découvrir mes chansons, voir meme comprendre leur sens profond…
D’ailleurs, je crois que c’est à cette époque que j’ai écris L’océan de 100 ans, en m’inspirant du film Tideland.

Il était une petite fille,
Evoluant dans sa petite vie
Elle révait d’un prince charmant,
Patientant dans son bois dormant

Des balades dans des champs au long de calmes rivières,
Des chevaux gambadants sur le vaste terrain de son père.
Ancien rockeur sur la pente qui l’éleva dans son univers,
Qui n’a su lui enseigner que les mauvais effets de la terre,

L’entrainant dans le sens interdit de sa putain de veine-passion,
L’embarquant dans les vagues chimériques de l’océan de 100 ans.

Tu révais d’un monde meilleur, tu imaginais une autre vie,
Baignant entre terreur et bonheur, entre enfer et paradis,
Naviguant seule entre deux eaux, luttant contre tout les temps,
Perdue, au milieu de l’océan de 100 ans.

Elle a finalement fait ses bagages
Parcourant le monde, seule, au coeur de tout ce naufrage
Elle a croisé la route d’une vieille femme
Qui lui rongea les os, le corps, le coeur et son ame

C’est là que se tendit la main d’un homme étrange
Etre complexe, mi-démon et mi-ange
Il lui fit découvrir les paradis artificiels
Qui changent le monde, où la terre devient le ciel

L’entrainant dans le sens interdit de sa putain de veine-passion,
L’embarquant dans les vagues chimériques de l’océan de 100 ans.

Tu révais d’un monde meilleur, tu imaginais une autre vie,
Baignant entre terreur et bonheur, entre enfer et paradis,
Naviguant seule entre deux eaux, luttant contre tout les temps,
Perdue, au milieu de l’océan de 100 ans.

Ce fut d’ailleurs la première chanson que j’ai travaillé en cours, avec Frank Castellano.

Catégories Non classéÉtiquettes

1 réflexion sur « Etape n°7: Le mentor »

  1. Cool site, I had not come across blog.schinze.fr earlier in my searches!Carry on the superb work!

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close