Etape n°6: L’univers

Ouaih, l’univers, carrément, chuis un ouf !!!
Donc, ce que j’ai oublié de mentionner, c’est LA rencontre décisive, celle qui m’a fait atterrir dans l’univers de la musique…

Venez, j’vous amène dans les backstages…

Retour en arrière:
On revient… Avant le retour au pays… Avant Julie… Avant Nice… On est à Draguignan… Chapitre 1 bis, je viens de composer Etapes.
C’est à ce moment que mon pote Koni m’envoie une mp3, qui marquera ma vie quelques années plus tard.
Cette mp3, c’est Liberta, de Pep’s.
Qui ne l’a pas eu d’un contact MSN…

Voila, ça part de là…

Allez, avance rapide…
Draguignan > Nice > Cagnes sur Mer > Lieu de travail paradisiaque avec les écureuils > Trajets quotidien en train… STOP !
Voila, à ce moment là.
Je sors du travail, je vais pour prendre mon train à Cagnes sur Mer pour rentrer chez moi à Nice, et je tombe sur un flyer: Pep’s en concert à St Raphael !!!

Nom d’un ptit bonhomme en mousse !
J’suis fan depuis 2 ans, et ils passent à quelques dizaines de kilomètres…. CE SOIR !
Ouh pinaise, j’fais quoi ???

Bon, bah ni 1 ni 2, j’prend le train, mais dans l’autre sens: Ce soir, je vais au concert de Pep’s, qu’importe si je dois dormir sur la plage, on est en mai, c’est cool !
J’arrive à St Raph, je découvre la salle de concert, l’Espace Felix Martin, endroit où je passerai beaucoup de temps quelques mois plus tard…
Je prend ma place, et j’interroge une jeune « journaliste en herbe » et son caméraman (tiens, ils sont de SeReCom, l’IUT d’où je viens !) et leur demande si Pep’s est déjà là…
J’avais son album dans le sac (pas le droit d’amener des mp3 au boulot, j’pouvais que lire des CD…) et je voulais me le faire dédicacer !
Elle me montre du doigt le bar juste en face… « Tiens, il est là, il boit une bière »…

Et là, j’ai commencé à me sentir tout chose…
J’vais le voir… J’lui demande un autographe… Et Flo me fait un large sourire, et m’invite à boire une bière avec lui, à discuter… Un régal… Punaise, chuis en train de boire une bière avec mon idole !!!
On sympatise, on discute, j’lui parle de ma webradio (pour ceux qui savent pas, j’ai monté une webradio aussi entre temps… NiPourNiContre.com) et de mon désir de m’investir dans le développement culturel régional…
Bref, toujours est il qu’il me propose, après le concert, de venir au resto avec eux, puis de caler sur la plage…

Le concert se passe, excellent (on était que 3 dans toute la salle à connaitre par coeur les chansons), puis on se retrouve au resto, où je rencontre LaSauce, une association St Raphaeloise, qui s’est créée à l’origine exprès pour faire venir Pep’s, sur un coup de coeur !
LaSauce est une association jeune, dynamique, ambitieuse et je me suis senti presque obligé de marcher avec eux, tellement j’étais persuadé qu’ensemble on ferait quelque chose de grand (ce que l’on fit d’ailleurs, avec le festival RootStock, dont le nom est venu d’un délire avec Steeve).
Puis l’après resto…
On s’est retrouvés sur la plage, Flo (le véritable prénom de Pep’s), Alex, son batteur de l’époque, Pierre, l’ingé son, Dan, le DJ, Philou, le bassiste et moi (enfin, chuis plus tout à faire sur de qui il y avait en fait) avec des bouteilles que Flo venait d’acheter au patron du resto.
Et on s’est déchiré la gueule… Ni plus ni moins…
On s’est mis minable sur la plage juste en face de la réserve, jusqu’au levé du soleil, Flo et moi, à faire du slam en regardant la mer, en refaisant le monde comme 2 artistes bourrés qui se respectent…
C’est de là qu’est née notre amitié…
Puis, tant bien que mal, on s’est trainé jusqu’à leur hotel, où j’ai dormi avec eux… Pour finalement retourner dans ma vie civile le lendemain, avec le casque qui va bien mais le sourire plaqué et la tête dans les étoiles…

Allez, on fait un peu avance rapide…
Nice > Julie > Rupture > Retour au Pays > STOP !
Voila, je viens juste d’arriver à Vidauban.
Il s’est passé environ 6 mois depuis ma rencontre avec Pep’s, et après avoir fait forcing sur mon envie de bosser avec eux, je deviens ami avec LaSauce, et on commence à collaborer…
Je crois que c’est là que ça a commencé.
Le 14 Octobre 2006.
Concert de Diva, Rhesus et Kaolin. Premier concert que je vais voir avec les membres de LaSauce.
Première cuite que je me prend dans les loges (de Rhesus ou de Kaolin ? J’me rapelle plus)

En tout cas, j’me rapelle que c’est ce soir que j’ai rencontré Camille
J’vais pas dire grand chose sur elle, comme si notre relation devait rester intime, rien qu’entre nous, mais j’tiens juste à dire qu’elle compte énormément pour moi…

Bref, oui, donc, je disais… LaSauce…
Ils sont quasiment devenus ma famille à ce moment là.
Un concert par mois, chaque mois, un concert.
Du coup, je prête la main, j’aide au bar, j’installe la bouffe dans les loges, je fais de la comm, je vend des billets… Du taf de bénévole quoi…
C’est là que j’ai découvert les joies des accès backstage (plus ceux que je me faisais via la webradio, pour les interview, photos etc…), un vrai plaisir !
Une année complète de pur plaisir, de franche rigolade, d’excellente rencontres, de projets pleins la tête…
Jusqu’au 21 juin 2007… Où LaSauce me propose, un peu à l’arrache (on change pas les bonnes habitudes, et faut dire qu’on sortait d’une groooooosse période), de jouer à la fête de la musique pour remplacer un groupe qui s’était désisté…

MMmhhhhh…
Mince… Chronologiquement, on se situe un peu à la fin du chapitre 5, là où j’me rend compte qu’avec David on est musicalement pas trop sur la même longueur d’onde…
De mon coté, j’m’étais mis à tailler mes slams pour en faire des chansons…
J’ai écris, composé, réfléchis, intégrér, coupé, monté…
Bref, j’me suis croqué le cerveau pour pondre des chansons…
C’est con de bacler cette partie là… Mais y a pas grand chose à raconter en fait…
J’ai pris mes textes, et j’en ai fait des chansons…
Autant c’est le plus gros du travail, autant c’est un détail dans l’ensemble du parcours…
Bref, donc, j’ai à ce moment une dizaine de chansons, que je n’ai jamais chanté devant personne… D’ailleurs, j’me demande si je les avais déjà chanté tout court…
Et j’me retrouve sur scène, à la fête de la musique…
Enorme…
Comme j’ai lu ce matin… « Le trac vient avec le talent »… Bah j’étais tout zen moi 😀
C’était un carnage niveau performance vocale… Mais mes textes ont apparemment accroché le public, puisque tout le monde est resté m’écouter… Et j’ai même eu droit à un passage dans le journal, avec la plus grosse photo et une phrase élogieuse rien que pour moi !
D’ailleurs, j’sais pas pourquoi, la photo me prend de dos, et là, la révélation:
On ne verra jamais vraiment mon visage… Enfin, à moins de me voir sur scène ^^

Quelques jours avant, j’ai passé une soirée avec Chacha, le guitariste des Jah Legacy, où on a enregistré une première version de Et après ? à l’arrache, à 1 h du mat, complètement déchirés, avec un micro d’ordinateur.

Alors, chais pas si c’est là, où si c’est après le DramonStock, et ma rencontre avec Pierre, que ça m’est venu, mais… Il fallait que je fasse un album…
A moins que ce ne soit ma rencontre avec Timike

Catégories Non classéÉtiquettes

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close