Hadopi n’est pas une fatalite…


Comme quoi, même si cela reste actuellement, d’après notre formatage sur le principe de consommation, un concept un peu utopique, la force de communauté pour soutenir le mouvement artistique peut définitivement être une solution…

Prenez par exemple les sites permettant aux internautes de contribuer au financement du projet artistique de leur chanteur favori (le plus médiatisé à l’heure actuelle restant Grégoire), ou encore le fait de se « refiler » une mp3 qui passe d’ordi en ordi, permettant de générer un buzz autour d’un artiste (je prend l’exemple de mon pote Pep’s qui était déjà célèbre bien avant de signer chez une major, avec son titre phare Liberta), ou encore le délire du Home concert, voir le concours que j’ai lancé sur facebook.

A mes yeux, les internautes ne sont pas des criminels mais bien au contraire des éléments indispensables à la réussite (ou non) d’un projet.

Bon, ok, il y a des réalités financières à gérer. Par exemple, la création d’un album comme celui que j’ai pu péniblement pondre représente un investissement minimum de ~5000 €

C’est sur, c’est pas à la porté de tout le monde…
Mais imaginez simplement: J’ai à l’heure actuelle 500 fans sur ma page facebook. Si chaque fan pré-achète son album (10 €), ça y est, l’album est financé.
La pré-vente, même si ce n’est pas encore dans les moeurs du tout public, est une solution extrèmement puissant pour un artiste en devenir.
Reste également les subventions (communal, régional, général etc.) mais qui restent malheureusement très difficiles (voir impossible) à obtenir… Tellement de demande, si peu de moyens…
Bref, je reste convaincu que l’on peut continuer à faire notre petit bonhomme de chemin sans pour autant jeter des pierres à ceux qui téléchargent.
Ils nous rabattent les oreilles sur le fait que ça tue le potentiel artistique…
Mais si ils arretaient 2 seconde l’hypocrisie:
Mon album m’a couté plus cher qu’il m’en rapporte, et même après avoir diffusé volontairement mes musiques sur le net pendant 1 an, je n’ai pas encore réussi à créer une masse suffisamment représentative pour m’aider à financer la continuité de mon projet.

Je me rapelle d’une époque où je communiquais avec un jeune artiste, qui attirait péniblement une centaine de personne dans ses salles, qui finalement s’est révélé au tout public avec un certain « A la faveur de l’automne », ou encore Pep’s, qui a pondu sa « Liberta » il y a peut etre une dizaine d’année déjà…

Tout ça pour dire: Si des internautes téléchargent ma musique, c’est qu’ils l’aiment, alors tant mieux.
Au moins j’me sens déjà moins seul, même si je continue à faire des sushis pour gagner ma vie !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close