Vis ma vie de multipotentiel

Y a un truc qui me chiffonne…
On me reproche souvent de me disperser, de m’intéresser à trop de sujets en simultané, mais vu que je m’ennuie si je ne me diversifie pas, mon CV reflète cette diversité qui est plus souvent prise pour un défaut qu’une qualité. Et vu que je n’ai pas fait de longues études, mon diplôme ne me permet pas d’assoir une position de légitimité.
Si le sujet de la multipotentialité vous intéresse, je vous invite à écouter mon interview sur le podcast de Kmeo.fr
Bon, ok, c’est un sujet très vaste dont je ne souhaite pas parler ici. Mon message est autre.
Je viens de tomber sur une annonce:
Titulaire d’un diplôme d’ingénieur en informatique, vous justifiez d’une première expérience professionnelle réussie d’au moins un an sur un langage de programmation orienté système. Vous avez déjà utilisé le système de virtualisation Docker et vous connaissez le développement Python. Des notions de Java seront appréciées. Vous avez également des connaissances sur Kafka/Git/Github/Gitlab/Jenkins. La maîtrise de Kubernetes serait un vrai plus, tout comme une première expérience sur un cloud public type AWS ou Google Cloud Platform. Vous savez vous débrouiller sur l’administration de petits parcs informatiques sous systèmes Linux. Vous êtes amené à échanger avec des partenaires ingénieurs US, vous maîtrisez donc l’anglais. Dans une entreprise où l’innovation est au cœur de la stratégie, vous êtes vous-même un vrai technophile. Autonome et force de proposition, vous savez faire de vos projets une réussite. Dans une société à taille humaine ayant le souci du bien-être de ses salariés, des perspectives d’évolution sont envisageables selon votre profil.
Ca commence comme d’hab: Si t’es pas bac +5, ça sert à rien de lire la suite. Pourtant, ces mêmes recruteurs, pour les rejoindre, ils vont te dire que pour eux « le diplôme importe peu, que seules les compétences comptent, qu’il faut en tirer le meilleur » etc.
Mais dès qu’il s’agit d’une valorisation financière, la « grille » redevient la norme, et là, le diplôme reprend sa place prépondérante.
Ensuite, on va parler de l’expérience.
Le début de l’annonce semble être favorable aux débutants (« au moins un an »), puis on commence à lire les sujets.
Du dev, du Docker, du Python, du Java, du Kafka, Git, Jenkins, Kubernetes (une « maitrise » serait un plus… vous savez combien de temps il faut pour maitriser des sujets pareils ???), AWS, Google Cloud, Linux, anglais etc.
Mais un débutant avec un an d’expérience suffit. Si tant est qu’il soit capable de justifier des expériences sur tous ces sujets.
Et à MOI on me dit que je me disperse ? Bon, du coup, on fait quoi ?
Surtout qu’il s’agit d’une mission autour du Cloud, mais totalement limité à un contexte purement technique.
Pour avoir passé 2 certifications du Cloud Credential Council (Merci Xavier au passage pour la formation !), et mes convictions sur le fait que le « challenge Cloud » n’est pas une question de techno mais de culture ayant été validées par le contenu de ces formations, je reste dubitatif sur le fait que l’on s’obstine à chercher des experts, sur-diplômés, mais-c’est-pas-grave-parce-qu’on-va-te-donner-ta-chance-parce-que-chez-nous-le-diplome-n’est-pas-important-mais-un-peu-quand-meme, idéalement avec tout plein d’expériences, mais on prend aussi les débutants (comme ça on vous place sur une grille de salaire débutant) mais que si vous pouvez attester d’une expérience forte et variée.
C’est un peu comme Gad Elmaleh qui veut rentrer pour la première fois dans une boite qui n’accepte que les habitués. Et que celui qui n’a jamais entendu le « votre profil nous intéresse mais vous manquez d’expérience » ou « il vous manque tel diplome » me jète la première bière.
Et si on essayait, juste une fois, de faire les choses différemment ?
Plutôt que vous auto-convaincre qu’il faille se lancer dans toutes ces technos parce que ça fait bien sur la plaquette commerciale, et si on écoutait les retours d’expérience de quelqu’un qui ne colle peut-être pas à vos pré-requis (j’ai pas l’ombre d’un diplôme demandé, je n’ai pas ne serait-ce que lu un bouquin sur les technos citées plus haut) mais qui pourtant vit, confortablement, en travaillant dans ce domaine, le Cloud, depuis plus de 15 ans, allant de la petite structure associative au grand compte en passant par des multinationales.
Je vais être transparent: je ne cherche pas à me placer, je ne cherche ni emploi, ni mission, je ne veux rien de plus que discuter, échanger, idéalement avec des TPE/PME/ETI, en leur partageant mon expérience, et déterminer quels sont leurs réels besoins, leur business, leurs projets, et déterminer ensuite ce qui pourrait être fait.
Parce que plus ça va, plus j’ai l’impression que LinkedIn se transforme en une immense galerie marchande de vendeurs de rêves hantée par d’humbles personnes qui rêvent de ce qu’ils y trouvent sans avoir les moyens de se les offrir.
Et plus ça va, plus ceux qui peuvent s’offrir ces rêves en perdent le sens, s’en éloignent, ou vivent dans une telle incohérence qu’ils préfèrent un autre mode de vie qui n’entre pas en accord avec le mode de fonctionnement de ces grandes structures.
Mais comme dirait Dan PinkLes gens talentueux ont moins besoin des organisations que l’inverse.
Le monde change, les technos changent, les besoins changent, les gens changent, alors pourquoi les positionnements professionnels restent les mêmes ?
(Et avant qu’on me dise « Non mais c’est pas partout comme ça, ça évolue etc. », sachez que je suis très ouvert et pragmatique, je ne fais que partager mon expérience, à savoir, en moyenne, un appel de recruteur par jour depuis + de 3 mois).
Et non seulement j’ai tout refusé, mais en plus cette situation m’a carrément apporté un profond détachement de cet univers, où je me suis tellement éloigné de mes valeurs que j’ai préféré tout simplement arrêter.
La prochaine fois j’essaierais de vous parler du télétravail en essayant de ne pas exploser mon clavier sur mon écran.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close