Qu’allons-nous faire du terrain de l’ancienne prison de Draguignan ? Acte 2

Suite à mon précédent article à ce sujet, j’ai reçu des centaines de soutiens, sous forme de likes, de partages, de commentaires, de messages privés etc.

C’est encourageant, mais ensuite ?

Je sors de réunion avec Les Colibris83-Dracénie dont je fais partie depuis quelques semaines dans le cadre de la venue de Pierre Rabhi le 11 avril au Complexe St Exupery à Draguignan (il reste quelques places en salle 2, dépéchez-vous si vous voulez y assister !) et ils nous ont confié 2 missions que l’on compte honorer avec votre participation.

pierre-une-750x410.jpg

Nous tiendrons un stand à l’entrée pour que l’on puisse échanger et recueillir vos habitudes, vos actions, vos idées, vos questionnements, vos attentes, et pour cela, je vais appliquer les différentes méthodologies de gestion de projet que j’ai pu apprendre  et mettre en pratique dans mon précédent métier, afin de vous accompagner dans cette transition écologique, sociale, financière etc.

(Pour les plus curieux, je vais utiliser le Starfish Retrospective)

Je serais également chargé de recueillir les questions que vous souhaiteriez poser à Pierre Rabhi, pour en faire une synthèse et ainsi tenter de  répondre aux interrogations du plus grand nombre… Nous serons plus de 1.200 il me semble et probablement autant de questions, c’est pourquoi nous avons choisi de procéder ainsi.

C’est pourquoi je te propose de gagner du temps en me l’envoyant ici:

Bref, je serais ravi de parler avec toi, tout simplement.

Revenons-en à la prison de Draguignan…

En fait, pour tout te dire, depuis cette conférence où j’ai pu prendre la parole pour exposer mon idée, salué par des applaudissements de l’assistance, puis cet article qui a beaucoup tourné sur les réseaux sociaux, voici ce qu’il s’est passé depuis:

RIEN

Page-blanche-Retrouver-les-idées-pour-créer-une-histoire-pour-enfants-1170x663.jpg

J’en assume l’entière responsabilité puisque j’ai défini mes priorités (cf La loi de Pareto), comme travailler sur ma propre résilience en sortant de ma zone de confort et m’investir dans des projets « à effet immédiat« , comme les différentes actions que je mène dans l’univers de la sécurité routière.

Mais au final, la majorité de mes activités restent autotéliques.
J’ai besoin de concrétiser, j’ai besoin de partager, j’ai besoin de transmettre.
Après tout, c’est ça mon Ikigaï.

C’est pourquoi j’ai pris de l’avance en m’entourant de personnes compétentes et motivées pour contribuer à ce genre de projet, comme mes amis/frères Baba Bear (que tu as pu voir dans le film Régénération de Thierry Casasnovas) et Djap’s avec qui je vais partir quelques jours à la fin du mois pour « co-kiffer », refaire le monde et leur présenter mon idée, celle de créer le plus grand potager urbain en permaculture du monde.

Je vois dans ce projet un axe essentiel à notre commune, et je t’avoue que je viens de recommencer cette phrase 42 fois, étant dans l’incapacité de t’expliquer pourquoi sans t’alarmer. C’est pourquoi je t’invite à (re)découvrir le film Demain de Cyril Dion et Mélanie Laurent qui t’apportera tous les éléments pour comprendre pourquoi ce projet de permaculture pourrait s’avérer vital dans un avenir pas si éloigné que ça…

J’aime l’idée que notre ville puisse s’inspirer de ce documentaire, comme beaucoup d’autres communes l’ont fait, pour devenir résiliente sur ces 5 piliers:

  • Energie : Nous regorgeons de sources énergétiques propres, gratuites et illimités que nous n’utilisons que trop peu, en privilégiant des énergies polluantes dont les stocks diminuent drastiquement (il reste dans la Terre moins de 45 ans de stock de pétrole, cf World’o’meters) et qui mènent à des conséquences catastrophiques, tant sur le plan écologique que financier. Avec le nombre de toits inexploités dans les villes alors qu’on pourrait en tirer des milliers de Kwh sous pretexte de ne pas polluer l’environnement visuel de notre patrimoine… J’en profite pour saluer mon ami Yvan Guerra, fondateur de l’entreprise Dracénoise EFISUN spécialisée dans l’énergie solaire.
  • Agriculture : On est bien au coeur du sujet. L’alimentation. La permaculture. Le Bio. L’autonomie. Revoir notre consommation en adéquation avec la Nature, comme j’ai pu le dire dans mon précédent article.
  • Economie : Je t’avoue que c’est un point que j’ai moins travaillé, mais j’aime bien l’idée de la monnaie locale, qui n’a de valeur qu’au sein de notre commune, afin de ne pas voir nos richesses partir vers les comptes défiscalisés des grands groupes qui se contre-fichent de savoir qui on est, où on est, comment on vit. C’est un peu ça le combat des milliers de personnes en jaune qui manifestent depuis des mois, non ?
  • Education : Il y a quelques mois encore je pestais de voir que les postes qui me correspondaient m’étaient refusés car je n’étais pas détenteur d’un Bac +5 et j’ai investi énormément d’énergie et d’espoir dans une reprise d’étude jusqu’à me rendre à l’évidence: à quoi me servira un Master Réseaux et télécommunications, Parcours : Architecture et sécurisation des réseaux dans un monde où notre seule préoccupation sera de mener une vie la plus résiliente possible ? Super, je suis certifié en Cloud, Agilité, SAFe, ITIL, Transformation Digitale, et je sais pas faire pousser une salade. Ca m’a fait chaud au coeur quand j’ai reçu plusieurs messages privés de jeunes enseignants en école primaire qui sont motivés pour amener les enfants dans le potager  et leur apprendre à  faire pousser  des fruits et des légumes. On revient aux vraies valeurs. Qu’est-ce qui est le plus important. Taper du code ou faire pousser de la bouffe ?
  • Démocratie : Je  vais te faire une confidence: je n’ai jamais voté de ma vie, pour la simple raison que je n’ai jamais cru en ce système politique. La seule croyance que j’ai, le seul combat que je considère être important, c’est la vie. La Nature. La Terre.
    Et pour le moment, absolument AUCUN politique n’a démontré sa capacité à faire de l’écologie un sujet prioritaire. Sinon nous ne serions pas dans cette situation.
    Et comme le disait Coluche, si voter changeait quelque chose, il y a longtemps que ça serait interdit.
    Tant que nous serons dans une oligarchie, nous serons gouvernés par des personnes qui vivent à des années-lumières de notre réalité, de la réalité de plus de 95% de la population. Comment peut-on simplement croire qu’ils sauront nous apporter les solutions à des problèmes auxquels ils ne sont pas confrontés ?
    Nous sommes sur le Titanic, et ça fait belle lurette qu’ils ont pris le large avec les canots de sauvetage… Et si on revenait à une échelle locale ?
    Une vraie démocratie qui ne rayonnerait qu’au niveau de notre commune ?

EDIT : Suite à des réactions et commentaires sur facebook, je complète avec une idée toute simple:

Alain: Ce sera un projet de longue haleine. Rien ne sera fait avant les élections.
Moi: Merci pour ton commentaire Alain, c’est justement un questionnement qui me travaille depuis longtemps…
Je pose là une question réthorique:
Pourquoi devrions-nos attendre que l’initiative vienne de la municipalité, que ce soit l’actuelle ou la prochaine, pour lancer un projet qui pourrait se faire par les dracénois pour les dracénois ?
En guise d’exemple, je pense notamment à la Station de Montclar qui a été rachetée par les habitants
Et si on faisait pareil ? Si « on » proposait de racheter le terrain à la mairie pour faire de ce projet un projet citoyen et collaboratif indépendant de toute organisation politique etc ?
Ne serait-ce pas là un exemple de réelle démocratie ?
Car au final, se ranger derrière des décisions politiques, même locales, ça reste de l’oligarchie.

Bref, je t’invite chaudement à (re)voir le film Demain pour mieux comprendre mon rêve.

Je t’invite également à découvrir NEXT, une websérie de Clément Montfort qui pourra t’apporter plein de réponses aux questions que tu peux te poser à ce sujet…

Sur ce, ça fait plus de 2h que je tape cet article, alors je te souhaite une bonne nuit (ou une bonne journée), et je te donne rdv le 11 avril.
N’hésite pas à venir discuter, je serais ravi d’échanger avec toi.

(Et si tu ne sais pas quoi regarder ce soir, je te conseille Captain Fantastic)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close