Newsletter #7

Dans l’un de mes derniers articles, je prône le lâcher-prise, la sortie de sa zone de confort, et la valorisation de l’échec.
Je viens de vivre ces 2 derniers jours une mise en pratique  concrète de ce message que je cherche à véhiculer.
Durant ma dernière expérience professionnelle en tant que salarié, j’ai eu l’opportunité de découvrir, de me former et surtout de mettre en pratique la méthodologie de gestion de projet qu’on appelle « La méthode Agile« , que je survole dans cet article.
Elle repose sur un manifeste en 4 points:

  • Les individus et leurs interactions plus que les processus et les outils.
  • Un logiciel qui fonctionne plus qu’une documentation exhaustive.
  • La collaboration avec les clients plus que la négociation contractuelle.
  • L’adaptation au changement plus que le suivi d’un plan.

Toujours est-il que lorsque j’ai décidé de me lancer à mon compte, pour être tout à fait sincère avec toi, je ne savais pas vraiment ce que j’allais faire. J’ai des tonnes d’idées, de projets, d’envies en tout genre. J’aime me disperser.
Je planche toujours sur ma formation en ligne pour jeunes motards, je prépare les Afterworks en formant mon staff afin de leur déléguer des tâches et responsabilités qu’ils gèrent à merveille, et ainsi je me libère du temps pour plancher sur les sujets qui me tiennent à coeur, comme les cours de cuisine que je vais bientôt organiser ou mon investissement dans la cause écologique.

Pour en revenir à la Méthode Agile:
Il y a 2 jours, le téléphone sonne, et malgré ma voix d’australopithèque (je me remets d’une bronchite carabinée), je décroche et je tombe sur une femme agréable mais en détresse:
Il s’agit d’un organisme de formation dont un client lui demande une prestation pédagogique sur la méthode Agile à St Raphael.
Le soucis, c’est que c’est pour après-demain.
Par chance, je suis libre, et malgré le fait que je n’ai aucun support pédagogique, que c’est la première fois que je suis recruté pour une mission de formation professionnelle, je décide d’accepter en me positionnant clairement d’entrée de jeu: ce sera freestyle complet !

A l’heure où j’écris cette newsletter, pendant ma pause déjeuner, dégustant les derniers restes de mon rougail saucisse maison, je fais un constat:

J’ai bien trouvé mon Ikigaï.

Je suis fait pour enseigner

Non seulement malgré le « freestyle » complet de cette formation sans formalisme, la valeur perçue par mes apprenants est reçue avec beaucoup de plaisir, de pragmatisme et des réponses allant au-delà de leur attente.

On s’est même offert le luxe de faire une passe rapide sur ce qu’est le Cloud, comme il se pense, se construit etc.

Le message que je veux véhiculer au travers de cette newsletter:
Lâche ta banane, fonce, tente, explore, sors de ta zone de confort, partage ton savoir et enterre vivant ton syndrome de l’imposteur.

Et ne perds jamais de vue que l’on est tous l’expert de quelqu’un.


Vidéo de lancement des Afterworks 2019


itunes-podcast.jpg

Ecouter le podcast


Si on t’a fait suivre ce mail, tu peux t’abonner à la newsletter en cliquant ici
Et pour te remercier, tu recevras mon album « A deux pas de là »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close