Newsletter #13

Le bambou chinois

On raconte qu’il existe en Chine une variété de bambou tout à fait particulière. Si l’on sème une graine dans un terrain propice, il faut s’armer de patience… 

En effet, la première année, il ne se passe rien, aucune tige ne daigne sortir du sol, pas la moindre pousse.
La deuxième année, non plus.
La troisième ? Pas davantage.
La quatrième, alors ?… Rien !

Ce n’est que la cinquième année que le bambou pointe enfin le bout de sa tige hors de terre.
Mais il va alors pousser de douze mètres en une seule année!

Durant cinq ans, alors que rien ne se produit en surface, le bambou développe de prodigieuses racines dans le sol grâce   auxquelles, le moment venu, il est en mesure de grandir très rapidement.

Ce n’est pas parce que nous ne voyons rien qu’il ne se passe rien.

Certains changements brusques ou instantanés peuvent être le résultat d’une lente évolution qui, elle, ne nous est pas perceptible.

Il est vrai que nous vivons à une époque qui a le culte de l’immédiateté à outrance.

L’allégorie du bambou chinois nous enseigne la persévérance, le travail à long terme, le refus de la résignation.
Il nous faut persévérer même en l’absence de preuves tangibles de l’utilité de ce que nous faisons.


L’empathie par Eleonora Stella Haryono Oei


Si on t’a fait suivre ce mail, tu peux t’abonner à la newsletter en cliquant ici
Et pour te remercier, tu recevras mon album « A deux pas de là »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close